Cigarette électronique et politique : François Hollande et Manuel Valls soumis à la question

Non, on ne plaisante plus…

Journalisme et Santé Publique

 Bonjour

On ne plaisante plus. Et tout est allé plus vite que prévu : après l’avis du service de santé publique anglais (Public Health England) favorable à la cigarette électronique les principales associations françaises de lutte contre les addictions et les usagers de la cigarette électronique viennent d’interpeller le gouvernement. Elles lui demandent, tout simplement « de revoir et compléter le programme de lutte contre le tabac ».

C’est un triple événement dans le champ des addictions et de la politique de santé publique. D’abord parce que c’est la première fois que le gouvernement est ainsi sommé de revoir sa copie – le gouvernement et non le seul ministre en charge de la Santé, désormais comme dépassé. Ensuite parce que le président de la République est personnellement concerné (c’est lui qui, le 4 février 2014 avait demandé l’élaboration d’un « programme national de réduction du tabagisme »). Enfin parce que cette interpellation gouvernementale concrétise…

Voir l’article original 776 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s